Leuca

Rendez-vous: Camping Santa Maria di Leuca
Parcours: 15 Km
Difficulté: facile (pour tout le monde)
 
Du camping nous arrivons, après quelques centaines de mètres, au village Salignano pour une visite de son imposante tour de défense. En cas d'attaque des Sarrasins, elle pouvait accueillir à l'intérieur toute la population du bourg. 
 
À Castrignano del capo, un village construit sur un camp d'époque romaine, nous descendons dans les entrailles du bourg pour visiter l'ancien pressoir à huile creusé dans la roche. Ici on pressait les olives dont l'huile constituait la plus importante source de revenu pour toute la population : il était utilisé surtout comme 'huile luisante', c'est-à-dire pour éclairer. La quantité  produite était tellement importante (elle été aussi exportée dans les pays du Nord Europe, pendant le XVIII siècle, surtout à Paris, Londres et Amsterdam), on dit même que "la révolution industrielle fut éclairée avec l'huile des Pouilles". 
 
En continuant vers Patù nous nous arrêtons pour une pause à la découverte de Centopietre, monument énigmatique né avec une fonction funéraire et puis utilisé comme chapelle religieuse (des traces de fresques byzantines restent encore visibles, malheureusement pas en bon état de conservation). 
 
En parcourant des ruelles de campagne, on aperçoit la colline où se dressait la ville de Vereto, probablement la plus grande et importante installation des Messapi du Salento, centre névralgique d'une population qui a laissé des traces considérables dans toute la péninsule. 
 
Ensuite nous arrivons à Barbarano où nous visiterons le sanctuaire di Leuca Piccola, ancienne destination de pèlerinage et d'arrêt pour les fidèles directs à Leuca. Les documents historiques racontent que pendant le XVIII siècle il y avait jusqu'à 40 mille personnes qui stationnaient autour du sanctuaire en une seule  journée. La partie souterraine du site que nous visiterons avait trois puits pour pouvoir désaltérer les gens et les animaux. 
 
Sur le chemin du retour nous visiterons le bourg de Giuliano, avec son château et les nombreux masques symboliques et ésotériques sculptés sur les façades du centre historique, héritage de la culture païenne.
 
Avant de rentrer, une pause pour une excellente dégustation de produits typiques dans l'ancienne auberge "Retrò" de Castrignano. 

Buy

PAX
Name
Email

 

Juin 16, 2014